Région Guadeloupe

L’OECO, avec le soutien de la Guadeloupe, encourage le développement de la géothermie dans la Caraïbe

Ce mercredi 5 décembre 2018 s’ouvrent à Sainte-Lucie trois jours d’échanges organisés par l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO) pour « faire avancer la géothermie au bénéfice du développement économique et de la résilience » des territoires insulaires. La région Guadeloupe participe aux débats pour partager son expérience et soutenir ces projets cruciaux pour la transition énergétique de nos îles.

 

Aujourd’hui, avec la centrale de Bouillante (15 MW de capacité installée), la Guadeloupe est toujours la seule île de la Caraïbe à disposer d’une unité de production d’électricité à partir de la géothermie haute température. Dans le même temps, sept pays membres de l’OECO travaillent activement à la caractérisation de leur potentiel et au montage de projets industriels permettant l’exploitation de cette ressource non émettrice de gaz à effet de serre, non délocalisable et capable d’assurer une production d’électricité en base susceptible de répondre à l’essentiel, voire même la totalité, des besoins des territoires insulaires de la Caraïbe.

 

A l’heure de la COP 24 et des enjeux cruciaux rappelés par le GIEC dans son rapport spécial du 8 octobre 2018, les trois jours de rencontre de haut niveau organisés par l’OECO à Sainte-Lucie permettront d’identifier les leviers à mobiliser pour accélérer le développement coordonné à l’échelle régionale de la filière géothermie.

 

La région Guadeloupe soutient pleinement cette initiative et travaille activement à valoriser son expérience historique dans la valorisation de la géothermie au profit des états membres de l’OECO.

Publication sur le site l’OECO.

Délibérations de la CRE relatives au développement du stockage et à l’usage de la biomasse en Guadeloupe

Début octobre et mi-novembre 2018, la CRE a publié deux délibérations contribuant à l’atteinte des objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) de Guadeloupe : l’une relative au développement du stockage d’électricité et l’autre au développement de l’usage de la biomasse dans la centrale du Moule.

 

Stockage centralisé d’électricité

Dans les Zones Non Interconnectées (ZNI) à un autre réseau électrique, comme c’est le cas de la Guadeloupe, stocker de l’électricité permet de gérer l’intermittence de la production issue des énergies renouvelables (photovoltaïque et éolien notamment) pour mieux l’insérer dans le système. Le stockage fournit une réserve de puissance utile au réglage de la fréquence (qui permet la circulation du courant alternatif fourni par différents générateurs) et contribue, en restituant de l’énergie, à couvrir la pointe de consommation (19h-23h en moyenne).

La CRE a organisé en mars 2017 un premier appel d’offres stockage, appelé « guichet », portant sur l’ensemble des ZNI. Sur 46 projets instruits, 11 ont été retenus pour une puissance cumulée de 50 MW. Eu égard à l’évolution de son mix énergétique et de ses besoins en électricité, la Guadeloupe obtient 7 MW de puissance répartie sur 3 projets.

Le financement de l’ensemble des 11 projets représente un coût complet sur leur durée de vie de l’ordre de 80 M€ financés par la Contribution au Service Public de l’Energie (CSPE). Dans le même temps, les surcoûts évités par ces projets s’élèvent à 450 M€, soit une économie de 370 M€ sur les 25 ans à venir.

La délibération n°2018-207 du 4 octobre 2018, détaille les projets retenus en Guadeloupe qui iront s’installer dans les communes de Saint-François (2 x 1 MW) et de Baie-Mahault (1 x 5 MW).

La CRE prévoit d’organiser un guichet stockage ZNI sur un rythme annuel qui tiendra compte des objectifs des PPE des territoires.

Consultez la délibération relative au stockage 2018-207 de la CRE.

 

Conversion de la centrale du Moule du charbon à la biomasse

La CRE a relevé lors de son passage en Guadeloupe[1] le risque important sur la CSPE que constituait le montant des investissements à réaliser sur la centrale charbon du Moule (34 MW pour 260 GWh de production) pour la mettre à niveau des exigences introduites par la Directive Européenne 2010/75/UE du 24 novembre 2010 relative aux émission industrielles, dite directive « IED », et applicables aux ZNI à compter du 1er janvier 2020.

Pour éviter d’avoir à financer des investissements rapidement rendus obsolètes par le calendrier de conversion du charbon à la biomasse initialement envisagé par l’exploitant et retenu dans la PPE 2016-2023, la CRE lui a demandé d’étudier les conditions d’une conversion anticipée à la biomasse.

Les éléments transmis par l’exploitant dans sa saisine du 24 août 2018 à la CRE ont permis de conclure favorablement, dans sa délibération n°2018-226 du 8 novembre 2018, aux propositions technico-économiques permettant d‘accélérer la conversion du charbon vers la biomasse.

Ces dispositions permettent d’éviter à la CSPE de supporter les coûts de mise aux normes IED mais également de maîtriser l’évolution à la hausse des surcoûts de production, toujours supportés par la CSPE, induits par la poursuite d’un fonctionnement au charbon (économie de taxe carbone).

Concrètement, cette décision permettra d’accélérer l’atteinte des objectifs de la première PPE à 2023 sur le volet biomasse, de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 265 000 teCO2 par an soit une baisse de 87% par rapport au fonctionnement actuel au charbon.

Les travaux en cours de révision de la PPE de Guadeloupe à horizon 2028 ainsi que le Schéma Régional Biomasse (SRB) en cours d’adoption veilleront à maximiser la part de biomasse issue des filières de production locale dans les consommations de la centrale du Moule.

 

Consultez la délibération relative à la conversion à la biomasse n°2018-226 de la CRE.

 

Retrouvez toutes ces informations sur le site internet de la CRE : www.cre.fr

 

[1] Rapport de mission de la CRE en Guadeloupe, Juin 2018.

Les matinées de l’énergie les 07, 08 et 11 Septembre 2018

Dans le cadre des actions de l’Espace Info Energie, le CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement) et ses partenaires organisent la 2ème édition « Les Matinées de l’Energie » les 07, 08 et 11 Septembre sur le Sud Basse-Terre à destination du grand public :

 

Vendredi 07 Septembre 2018 à Baillif

Marché des Mornes (en face de la tour du Père LABAT)

De 8h à 12h

 

Samedi 08 Septembre 2018 à Gourbeyre

Marché (en face de la mairie)

De 8h à 13h

 

Mardi 11 Septembre 2018 à Trois -Rivières

Parking devant l’église

De 8h à 13h

 

Des conseils personnalisés seront donnés afin d’identifier les appareils, les comportements qui augmentent la consommation et la facture d’électricité.

Au programme :

  • Ateliers
  • Maquettes pédagogiques (Maison bioclimatique et case créole avec la course du soleil)
  • Mallette éclairage
  • Vélo électrique
  • Simulateur personnalisé des consommations électriques (Logiciel SIMUL’CONSO)

Cette manifestation est organisée avec le soutien de la région Guadeloupe, de l’ADEME et d’EDF Archipel Guadeloupe.

Contacts et informations :

Jorry JERSIER

Conseiller Info Energie (CAUE)

0690.30.03.88

jersier.j/A/@caue971.org

 

Joël PAUL

Conseil Energie Partagé (CAUE)

0690.73.99.77 –

paul.j/A/@caue971.org

 

Interreg Caraïbes : rencontre à Sainte-Lucie

Le Secrétariat Conjoint d’Interreg Caraïbe en collaboration avec l’OECO a organisé 2 jours de session de travail intensif du 19 au 20 juillet 2018 à Sainte- Lucie.

L’objectif était de partager les bonnes pratiques concernant l’accès au financement. A ce titre les participants ont partagé leurs idées de projets visant le renforcement opérationnel de la coopération entre l’Organisation des Etats de la Caraïbes Orientale (OECO) et les partenaires du programme Interreg Caraïbes.

Le programme Interreg Caraïbes a pour objectif de créer une coopération équitable et durable en encourageant le dialogue politique et le développement de projets entre les départements d’outre-mer français et les îles de la Caraïbes. Ils s’adressent aux challenges et intérêts communs induits par leur proximité géographique.

Le conseil régional de Guadeloupe est l’autorité de gestion du programme Interreg Caraïbes. Le programme Interreg Caraïbes cible les thématiques suivantes :

  • L’emploi et Innovation
  • Les risques naturels
  • L’environnement naturel et culturel
  • La santé publique
  • Les énergies renouvelables
  • Le capital humain

La région Guadeloupe prépare, en collaboration avec l’OECO, un projet destiné à accélérer la transition énergétique dans la Caraïbe.

Plus d’informations sur le programme Interreg Caraïbes :

https://www.europe-guadeloupe.fr/

https://www.interreg-caraibes.fr/

Présentation des chiffres clés de l’énergie 2017 (Edition 2018)

Ce 3 juillet 2018, l’Observatoire de l’Énergie et du Climat de Guadeloupe (OREC) a présenté son sixième rapport : « Les chiffres clés de l’Énergie en Guadeloupe, bilan 2017». Les partenaires de l’OREC (Région Guadeloupe, ADEME, DEAL, EDF, Météo France), réunis devant un public nombreux au Mémorial Acte à Pointe-à-Pitre ont profité de l’occasion pour faire un point sur l’activité de l’OREC, les études en cours et les publications à venir. Les premiers résultats de l’étude portant sur les consommations d’énergie du secteur industriel en Guadeloupe ont été présenté.

La 6ème édition des chiffres clés de l’énergie met à jour l’ensemble des données relatives à la production et la consommation d’énergie en Guadeloupe pour l’année 2017. Sur la base du retour des acteurs guadeloupéens, la publication s’enrichit cette année de comparatifs avec les autres territoires insulaires (Zones Non Interconnectées ou ZNI), de données sur la consommation électrique dans le secteur résidentiel, ainsi que de cartographie sur la répartition spatiale des puissances installées pour l’énergie éolienne.

L’OREC a souligné la contribution notable des énergies renouvelables dans la production électrique guadeloupéenne, qui dépasse en 2017 la barre symbolique des 20%.

L’OREC pointe toutefois le niveau de dépendance de la Guadeloupe aux énergies primaires d’origine fossiles et importées qui reste élevé à 94% (95% en 2016). La Guadeloupe est la ZNI la moins autonome énergétiquement.

La publication relative aux résultats de l’étude sur la précarité énergétique en Guadeloupe menée au premier semestre 2017 a également été diffusée pour l’occasion.

Vous trouverez ci- dessous en téléchargement :

Révision de la PPE : retour sur les ateliers de concertation des 23 et 24 mai 2018

La révision de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, élaborée conjointement par l’Etat et la région Guadeloupe, se poursuit. Conformément à l’engagement pris le 12 avril dernier lors du lancement des travaux à l’Hôtel de région, ce mercredi 23 et jeudi 24 mai ce sont tenus à l’espace régional du Raizet quatre ateliers thématiques de concertation ayant réuni plus de 70 participants.

Les sujets de transition énergétique abordés ont été :

  • Atelier 1 : la mobilité et les transports
  • Atelier 2 : Maitrise de la demande d’énergie
  • Atelier 3 : Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables et approvisionnement énergétique
  • Atelier 4 : Développement des énergies renouvelables

Les ateliers ont fait l’objet d’un débat nourri traduisant l’intérêt des participants pour la transition énergétique en Guadeloupe.

Sur la base de ces échanges et des premières contributions enregistrées, l’Etat et la région, avec le soutien technique de l’ADEME et du gestionnaire du réseau électrique EDF Archipel Guadeloupe, poursuivent leurs travaux.

Une séance de partage de la version projet de la PPE révisée, affichant de nouveaux objectifs de maîtrise de la demande d’énergie et de développement des énergies renouvelables à horizon 2028 sera organisée au cours du 2ème semestre 2018.

D’ici là, la région et l’Etat vous invite à continuer, jusqu’au 30 juin à leur faire part de vos contributions pour l’atteinte des objectifs ambitieux de transition énergétique sur le territoire.

Vous pouvez adresser vos contributions par courriel à :

  • Région Guadeloupe : regis.desbonnes/A/cr-guadeloupe.fr *
  • DEAL : philippe.edom/A/developpement-durable.gouv.fr *

(*Remplacer /A/ par @)

Retrouvez en bas de cette page l’ensemble des présentations données sur cette journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trophées des projets l’énergie

La région Guadeloupe, autorité de gestion du fonds européen pour le développement régional FEDER vous informe de la tenue de la première cérémonie des Trophées FEDER de l’Energie 

 

Le mercredi 23 mai 2018, de 18h00 à 20h00, 
Salle des Congrès
Mémorial ACTe – Pointe-à-Pitre

 

Au programme :

  • Bilan des appels à projets FEDER énergie 2015-2017
  • Présentation de projets lauréats
  • Remise des trophées FEDER de l’énergie

Pour plus d’information merci de contacter la région Guadeloupe :

  • lezly.laupen/A/cr-guadeloupe.fr
  • thélia.brudey/A/cr-guadeloupe.fr

(*Remplacer /A/ par @)

Retour sur le lancement de la révision de la PPE de Guadeloupe

Ce jeudi 12 avril 2018, une cinquantaine d’acteurs guadeloupéens de l’énergie se sont retrouvés à l’Hôtel de région sur Basse-Terre pour assister au lancement des travaux de révision de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) de Guadeloupe.

 

Pilotée conjointement par l’Etat et le conseil régional, la PPE fixe les conditions d’atteinte des objectifs de transition énergétique fixés par la Loi du 18 août 2015 : 50% de renouvelables dans les consommations finales d’énergie à l’horizon 2020 et l’autonomie énergétique à 2050.

 

Introduits par la Vice-Présidente en charge de l’énergie, madame Maguy CLIGNY, le Directeur de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, monsieur Jean-François BOYER et par le représentant de la Direction Générale de l’Energie et du Climat en charge du suivi des PPE, monsieur Pierre FONTAINE, les travaux de révision sont désormais lancés avec pour objectif la présentation d’une version révisée de la PPE d’ici décembre 2018.

 

La matinée a fourni des précisions sur le cadre de révision de la PPE de Guadeloupe (DGEC), qui portera jusqu’en 2028, de prendre connaissance des chiffres les plus récents du bilan énergétique de Guadeloupe (OREC) ainsi que d’une première évaluation du rythme d’atteinte des objectifs de développement des EnR (DEAL).

 

La région Guadeloupe a ensuite présenté le calendrier prévisionnel des travaux, lancé l’ouverture du dépôt par mail de contributions publiques spontanées et annoncée les dates des prochaines séances de concertation prévues les 23 et 24 mai prochain.

 

Travaux techniques et première concertation

L’après-midi a été consacrée à la tenue de deux ateliers techniques portant sur :

  • La reprise des travaux relatifs au Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR), document élaboré sur proposition du gestionnaire du réseau électrique, EDF Archipel Guadeloupe, et dont l’adoption est prévue par la Loi et par la PPE,
  • La présentation des enseignements de la phase d’état des lieux de l’étude portée par l’Observatoire Régional des Transports (DEAL, ADEME, région Guadeloupe) sur l’atteinte de l’autonomie énergétique dans les transports à horizon 2030.

Retrouvez en bas de cette page l’ensemble des présentations données sur cette journée.

Déposez vos contributions

Pour déposer vos contributions relatives à la révision de la PPE de Guadeloupe, adressez un mail à :

  • Région Guadeloupe : regis.desbonnes/A/cr-guadeloupe.fr
  • DEAL : philippe.edom/A/developpement-durable.gouv.fr

(*Remplacer /A/ par @)

Accédez aux supports de présentations

 

Lancement de la révision de la PPE Guadeloupe

Conformément à la loi de transition énergétique du 18 août 2015, la collectivité régionale et les services de l’Etat entreprennent les travaux de révision de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de la Guadeloupe (PPE).

Cette révision de la PPE Guadeloupe sera lancée le jeudi 12 avril 2018 à l’Hôtel de Région à Basse-Terre à 10h, en présence des acteurs de l’énergie et de Monsieur Pierre FONTAINE, représentant de la direction générale de l’énergie et du climat du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

La révision de la PPE Guadeloupe portera notamment sur :

  • La fixation de nouveaux objectifs de maîtrise de la demande énergétique et de développement des énergies renouvelables à horizon 2028 ;
  • L’ajustement du rythme de la transition énergétique au regard du chemin parcouru, en cohérence avec l’objectif de contribution des énergies alternatives toujours fixé à 50% des consommations finales d’énergie à l’horizon 2020 et l’autonomie énergétique d’ici 2030 ;
  • La définition des ambitions poursuivies en matière de transition énergétique dans les transports et la mobilité en Guadeloupe, secteur qui pèse encore pour 70% des consommations finales de la Guadeloupe et repose exclusivement sur l’importation de ressources fossiles, chères et polluantes.

 

 

Appels à projet PV autoconso, ECS, BATEX : Lancement de la 3ème édition

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) 2016 -2023 adoptée le 19 avril 2017 et dans la continuité des actions engagées sur le territoire, la région Guadeloupe l’ADEME et EDF lancent la 3ème édition des appels à projets PV, ECS et BATEX 2018.

Les trois appels à projets portent sur le développement  :

  • D’installations photovoltaïques en autoconsommation :

  • D’installations de production d’eau chaude sanitaire performantes dans les bâtiments en rénovation:
  • De bâtiments exemplaires : bâtiments neufs et rénovation de bâtiments existants:

La date limite de dépôt pour les 3 appels à projet et le vendredi 14 Septembre 2018 à 12h.

Les dossiers de candidature constitués des dossiers technique, financier et administratif, devront être déposés en deux exemplaires selon les modalités suivantes : 

  • Une version papier adressée à la Cellule Europe Partenariale, Villa VICTORIA, 97100 BasseTerre. 
  • Un dépôt dématérialisé sur la plateforme dématiss accessible depuis les liens ci-dessous :
  1. Installations photovoltaïques en autoconsommation: https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/PVAUTOCON2018-39
  2. Installations de production d’eau chaude sanitaire: https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/FCGUA2018-40
  3. Bâtiments exemplaires: https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/BATEX2018-30

 

Recommandation importante pour le dépôt de dossier :
Seul le coordinateur du projet peut déposer celui-ci. Si vous êtes un partenaire, merci de contacter le futur coordinateur afin que celui-ci puisse remplir et déposer le dossier.