Autoconsommation

Commission Photovoltaïque-Eolien d’octobre 2019: Projets photovoltaïques au sol – date limite de dépôt le 11 Septembre 2019

Le conseil régional réunira mi-octobre la Commission Photovoltaïque-Eolien (CPV-E) afin de rendre son avis sur les projets photovoltaïques au sol en cours de développement en Guadeloupe et candidats aux appels d’offres actuel porté par la Commission de Régulation de l’Energie portant sur :

  • « La réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables en autoconsommation et situées dans les zones non interconnectées ». Ci-dessous le cahier des charges de l’appel d’offres CRE :
  • « La réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de l’énergie solaire et situées dans les zones non interconnectées. Ci-dessous le cahier des charges de l’appel d’offres CRE :

La date limite du premier dépôt pour ces 2 appels d’offre est fixée au 13 Décembre 2019.

La CPV-E rend, sur demande des porteurs de projets PV au sol, un avis devant être joint au dossier à déposer auprès de la CRE.

Les porteurs de projets photovoltaïques au sol sont invités à faire parvenir leur demande d’avis, adressée au Président du conseil régional, par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en mains propres contre récépissé, d’ici le 11 septembre 2019.

Les demandes doivent être adressées au :

Service Energie – Commission Photovoltaïque-Eolien

Conseil Régional de Guadeloupe

Direction de l’Energie et de l’eau

Avenue Paul Lacave 97100 Basse-Terre

La demande d’avis devra nécessairement comporter un dossier complet, par projet, comprenant, au minimum :

  • La fiche de synthèse descriptive des projets photovoltaïque au sol renseignée et jointe à ce message (une fiche par projet),
  • Une présentation du candidat et de la structure assurant le développement du projet et son exploitation, ainsi que les documents attestant de sa solidité financière,
  • Une présentation générale du projet et des pièces requises au titre du droit de l’urbanisme,
  • Les études d’impacts environnementaux et risques industriels, ainsi que les pièces requises au titre du droit à l’environnement (documents sur l’évaluation des impacts),
  • La faisabilité et délais de réalisation du projet, comprenant notamment les documents attestant de la maîtrise foncière du terrain visé pour l’installation, tout document témoignant de l’acceptabilité locale du projet, délibération, le compte-rendu de l’enquête-publique, ainsi que tout document attestant de l’état d’avancement des procédures administratives,
  • La contribution à la recherche et au développement dans le secteur solaire,
  • Une attestation sur l’honneur du candidat quant à l’exactitude de l’ensemble des informations fournies.

La CPV-E pourra, le cas échéant, demander des compléments d’information.

Enfin, les porteurs de projets pourront être invités, au moins 15 jours à l’avance, pour présenter leur projet(s) lors d’une audition de 20 minutes.

Inauguration de la centrale photovoltaïque en autoconsommation du bâtiment Jacques THORIN de la Caisse Générale de Sécurité Sociale (CGSS)

Centrale PV en autoconsommation de 81 kW de la CGSS de Guadeloupe, site J. THORIN

Suite à l’appel à projets PV 2015 en auto consommation lancé par la Région Guadeloupe et l’ADEME, la CGSS a inauguré, vendredi 12 avril 2019, sa centrale photovoltaïque, sur l’immeuble Jacques THORIN, situé au parc d’activité La Providence aux Abymes. Une installation qui permettra à la CGSS de réduire sa facture ainsi que l’impact du bâtiment sur le réseau électrique Guadeloupéen.

En 2012, dès la conception de l’immeuble Jacques THORIN, les objectifs de la CGSS étaient clairement affichés : un bâtiment puisant son électricité du soleil. En effet, la forme du bâtiment est propice à une production électrique d’origine solaire, d’une part son toit plat, facilite le positionnement des panneaux photovoltaïque et d’autre part son orientation sud sud-est permet d’optimiser la production.

En 2015, la CGSS a répondu à l’appel à projets « Développement d’installations photovoltaïques en autoconsommation » lancé par la Région Guadeloupe et l’ADEME, avec une proposition recouvrant la toiture du bâtiment de panneaux solaire PV pour un coût total de 263 087,20 €.

Le projet ayant été retenu, il bénéficie d’un financement à hauteur de 80% de l’investissement et réparti entre :

  • Le FEDER à 60% soit 157 852€
  • La Région Guadeloupe à 10% soit 26 308,80€
  • L’ADEME à 10% soit 26 308,80€

Le montant des aides publiques atteint : 210 469,60 €

Les 20% restant à la charge de la CGSS s’élèvent à 52 617,60€.

Concernant l’installation, il s’agit d’une centrale photovoltaïque d’une puissance de 81 kWc associée à 3 onduleurs de 20 kVA chacun. La centrale fonctionne en autoconsommation c’est-à-dire que toute l’énergie produite est consommée directement par le bâtiment.

Les consommations étant majoritairement diurnes, il n’y a pas de stockage d’énergie sur le site. Ainsi, dans le cas où la consommation électrique serait inférieure à la production photovoltaïque, les excédents produits sont injectés gratuitement sur le réseau électrique.

L’installation permettra une économie de 113 000 kWh par année soit l’équivalent de 75 voitures fonctionnant pendant 1 an en Guadeloupe tout en évitant le rejet de 92 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

L’économie réalisée représente de l’ordre de 15 000 euros par année, soit un retour sur investissement pour la CGSS au bout de 3 ans et demi pour une durée de vie estimée à 20 ans. A terme, l’installation aura permis à l’administration d’économiser environ 300 000 euros.

La CGSS contribue de cette façon à l’atteinte des objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), à savoir 15 MW supplémentaires d’énergie photovoltaïque sans stockage installés d’ici 2023.

 

Vidéo de présentation de la centrale PV en autoconsommation du site de J. THORIN