Caraïbe

Première réunion technique du projet INTERREG Caraïbes « Transition Energétique dans la Caraïbes » (TEC)

Le 1er et 2 octobre 2019 s’est tenue à l’Espace Régional du Raizet la première réunion technique du projet de coopération « Transition Energétique dans la Caraïbe » porté par la région Guadeloupe en partenariat avec l’OECO, l’ADEME et le BRGM dans le cadre du programme INTERREG Caraïbe.

Coopération, énergie et renforcement de la résilience aux crises majeures dans la Caraïbe

Le projet TEC initié par la région Guadeloupe a été adopté le 23 juillet 2019 lors du Comité de Sélection du programme INTERREG organisé à Saint-Martin. Il concrétise la volonté d’instaurer une coopération active en matière de maîtrise de la demande d’énergie et de développement des énergies renouvelables entre la Guadeloupe, les autres territoires d’outre-mer et les états du bassin caribéen membres de l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO). Il contribue également à renforcer la résilience des systèmes énergétiques insulaires aux événements météorologiques extrêmes induits par le changement climatique.

Partage d’expérience et mutualisation de bonnes pratiques

En s’appuyant sur le retour d’expérience, en provenance de toute la Caraïbe, en matière de performance énergétique dans les bâtiments, de géothermie, de développement des énergies renouvelables et des transports propres, le projet permettra de partager, d’adapter et de mutualiser les meilleures pratiques en faveur de la transition énergétique.

L’information et la formation des acteurs publics et économiques caribéens sur les enjeux énergie-climat auxquels devront faire face les états insulaires sont également au programme.

Soutenir l’émergence d’un marché régional de la transition énergétique

Enfin, le projet TEC permettra d’identifier et de faire connaître des opportunités d’investissement en faveur de la transition énergétique dans toute la Caraïbe.

D’un budget global prévisionnel de près de 3,6 millions d’euros financés à 75% par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et le Fonds Européen de Développement (FED) dans le cadre du programme INTERREG 5 Caraïbes, il est piloté par la région Guadeloupe et mis en œuvre en partenariat avec l’OECO, l’ADEME et le BRGM.

Les activités du projet sont programmées pour être réalisées d’ici fin 2022.

Cette première réunion technique de travail a permis de préciser les conditions de mise en œuvre du projet et définir les prochaines étapes de travail.

D’autres informations sur le projet TEC suivront sur www.guadeloupe-energie.gp dans les mois qui viennent.

Participation de la région Guadeloupe au Workshop « Geothermal Energy and Gender », du 25 au 27 mars 2019, à la créole Beach hôtel, le Gosier

Suite à une intervention de la région Guadeloupe, le 5 décembre 2018, au « Caribbean Geothermal Meeting », organisé par l’organisation des états de la Caraïbe Orientale à Sainte Lucie, la banque mondiale a décidé d’organiser en Guadeloupe le workshop « Geothermal Energy and Gender »à l’hôtel Créole Beach, au Gosier, du 25 au 27 mars 2019.

Cette manifestation réunie des acteurs de la caraïbe dans l’optique de renforcer la connaissance autour des différents aspects de la géothermie haute énergie, en faisant le lien avec la parité dans les corps de métiers impliqués.

Ces échanges techniques sont conduits en Guadeloupe avec des représentants politiques et techniques de Iceland, de l’OECO, de la banque mondiale, St-Kitts, Sainte-Lucie, Association internationale pour la géothermie et l’Université des West Indies

Il s’agit également d’une traduction concrète de l’adhésion de la Guadeloupe en tant que membre associé de l’OECO, les énergies renouvelables étant identifiées comme un axe de travail prioritaire. La région Guadeloupe y présentera notamment l’expertise présente en Guadeloupe sur notre territoire dans le domaine géothermique, et d’introduire les travaux en cours pour la création d’un centre d’excellence Géothermie en Guadeloupe.

La Guadeloupe possède la seule unité géothermique en fonctionnement de toute la Caraïbe insulaire. Pourtant les potentiels sont importants en Dominique, à Saint-Kitts et Nevis, à Montserrat, à Sainte-Lucie, Saint-Vincent, Grenade…

La centrale géothermique de Bouillante dispose d’une expérience unique, reproductible dans les autres îles de la Caraïbe. Le développement de projets géothermiques en milieu insulaire avec des contraintes socio-économiques et environnementales à appréhender, est un sujet délicat.

Les travaux techniques se poursuivront ce mardi 26 mars à la Créole Beach, et se clôtureront le mercredi 27 mars par une visite de la centrale géothermique de Bouillante.

 

 

 

L’OECO, avec le soutien de la Guadeloupe, encourage le développement de la géothermie dans la Caraïbe

Ce mercredi 5 décembre 2018 s’ouvrent à Sainte-Lucie trois jours d’échanges organisés par l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO) pour « faire avancer la géothermie au bénéfice du développement économique et de la résilience » des territoires insulaires. La région Guadeloupe participe aux débats pour partager son expérience et soutenir ces projets cruciaux pour la transition énergétique de nos îles.

 

Aujourd’hui, avec la centrale de Bouillante (15 MW de capacité installée), la Guadeloupe est toujours la seule île de la Caraïbe à disposer d’une unité de production d’électricité à partir de la géothermie haute température. Dans le même temps, sept pays membres de l’OECO travaillent activement à la caractérisation de leur potentiel et au montage de projets industriels permettant l’exploitation de cette ressource non émettrice de gaz à effet de serre, non délocalisable et capable d’assurer une production d’électricité en base susceptible de répondre à l’essentiel, voire même la totalité, des besoins des territoires insulaires de la Caraïbe.

 

A l’heure de la COP 24 et des enjeux cruciaux rappelés par le GIEC dans son rapport spécial du 8 octobre 2018, les trois jours de rencontre de haut niveau organisés par l’OECO à Sainte-Lucie permettront d’identifier les leviers à mobiliser pour accélérer le développement coordonné à l’échelle régionale de la filière géothermie.

 

La région Guadeloupe soutient pleinement cette initiative et travaille activement à valoriser son expérience historique dans la valorisation de la géothermie au profit des états membres de l’OECO.

Publication sur le site l’OECO.