Politique énergétique

S3REnR – Raccordement au réseau électrique des énergies renouvelables en Guadeloupe

Le Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies renouvelables (S3REnR) détermine les conditions économiques dans lesquelles les porteurs de projets de production d’électricité à partir de sources renouvelables peuvent se connecter au réseau de transport à horizon 2023.

Prévu par l’article 71 de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement, dite Loi Grenelle II, il définit les ouvrages à créer ou à renforcer pour permettre le raccordement de la production d’énergie renouvelable fixée par le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) adopté fin 2012 et dont la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) de février 2017 constitue désormais le volet « énergie ».

Le S3REnR est élaboré par le gestionnaire du réseau public de transport d’électricité, EDF Systèmes Électriques Insulaires – Archipel Guadeloupe sur notre territoire, après consultation des organismes représentants les producteurs, la Chambre de Commerce et d’Industrie et des Iles de Guadeloupe, des services déconcentrés de l’Etat, des autorités en charge de la gestion du réseau de distribution et du conseil régional. Le S3REnR fait l’objet d’une évaluation environnementale stratégique et est soumis à l’avis de l’Autorité Environnementale. Sa version définitive est approuvée par arrêté préfectoral.

En Guadeloupe, l’élaboration du S3REnR a démarré en avril 2013 suite à l’adoption du SRCAE. les travaux du groupe de travail et les premières versions du projet de S3REnR ont rapidement fait apparaître un coût prohibitif de raccordement des projets de production EnR au réseau de transport. Partant de ce constat, le conseil régional, soutenu par les acteurs de la filière renouvelable ainsi que les autres zones non interconnectés concernés par la même problématique (Guyane, Martinique, Réunion, Corse, Mayotte) ont interpellé le gouvernement en place pour revoir les conditions économiques de raccordement et ainsi débrider le développement des projets sur leurs territoires.

Le décret n°2016-434 du 11 avril 2016, dans son article 11, vient ainsi plafonner la quote-part versée par les producteurs au gestionnaire de réseau permettant de couvrir les coûts additionnels induits par le renforcement des capacités techniques d’accueil des projets.

Entre-temps, la PPE 2016-2023 de Guadeloupe est venue préciser la trajectoire de transition énergétique souhaitée pour le territoire. Courant 2018, la PPE fait l’objet d’une révision permettant d’ajuster la trajectoire visée au regard des progrès récemment accomplis en matière de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables mais surtout de l’effort supplémentaire à fournir à horizon 2028 pour faire de la Guadeloupe un territoire sobre, peu émetteur de gaz à effet de serre et valorisant tout son potentiel local de production d’énergie.

L’élaboration du S3REnR est donc devenu indispensable. Le premier S3REnR fixera les conditions de raccordement des projets EnR au réseau de transport d’électricité guadeloupéen à horizon 2023.

Document soumis à Évaluation Environnementale, l’élaboration du S3REnR fait l’objet d’une déclaration d’intention consultable ci-dessous et disponible depuis le 8 novembre 2018 sur le site de la DEAL de Guadeloupe.

Déclaration d’intention d’élaboration du S3REnR :

Article mis à jour le 15/11/18.